000 001

Contact

 

Communauté Cana-Myriam

la Rochette

1893 Muraz (Collombey)

024 472 86 55

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cana-Myriam

Communauté Suisse romande, née en Valais en 1985 sous le patronage de Mgr Henri Schwery.

Elle reçoit l’approbation de l’Eglise comme « Association privée de fidèles de Droit diocésain » dans le Diocèse de Sion, le 31 mars 1994.

En 1978 déjà l’abbé Bernard Muller alors prêtre diocésain à Nyon et Anne-Marie-Sonderegger reçoivent un premier appel du Seigneur.

L’abbé  Muller alors aumônier des groupes de prières du Renouveau charismatique pour la Suisse Romande, organisant  sessions et temps de formation  est fort interpellé par la souffrance et l’isolement de tant de personnes qu’il côtoie.

Le 1er avril 1985, au cours d’une retraite, l’ œuvre se précise : elle reçoit son nom et sa mission :

« Tu seras Marie à Cana  »

Pendant cinq ans, quelques personnes approfondissent cet appel dans une vie d’enfouissement dans la prière à Ravoire.

La communauté déménage provisoirement à Cornaux (VD) avant de venir s’établir en 1994 à Muraz / Collombey, où elle demeure encore actuellement.

Notre vocation : Etre Marie à Cana.

Là, comme au pied de la croix, le Seigneur associe sa Mère à l’œuvre de Salut.

                 « Marie voit ce qui manque aux convives,

                 souffre de ce qui manque,

                 implore pour ce qui manque. »

Ce mystère est bien le mystère même de l’Eglise.

Avec Elle, notre attention se laisse interpeller par ce qui manque à l’Eglise, à chaque frère et soeur que Dieu met sur notre chemin.

Nous nous efforçons d’entrer dans la compassion de Jésus pour chacun d’eux.

Alors, au cœur même de notre prière, Il nous ouvre  à sa Parole, et à l’exemple de Marie, nous pouvons inviter notre frère, notre sœur « à faire ce qu’Il dit ».

Ce que l’Esprit nous suggère, c’est le renforcement de la foi et du témoignage des petits et des pauvres en les accueillant chez nous dans un climat de foi, de respect, d’amour, de silence, pour se mettre ensemble à l’écoute de la Parole, qui seule peut nous sauver.

Notre spiritualité est partagée par des frères et sœurs laïcs, constitués en une « Alliance » et qui la vivent dans leurs milieux de vie.

Une Fraternité d’Accueil nous seconde régulièrement dans notre ministère de compassion.

Les chemins du Seigneur ne sont pas les nôtres !

2010 et 2011 Dieu rappelle à Lui, les deux fondateurs de la petite Communauté.

Si le grain tombé en terre ne meurt pas, il reste seul mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruits.

Notre espérance demeure …